Urne out · projet artistique

urne out Vertébrées

CRÉATION 2023

Distribution

Écriture et mise en scène : Laurent PRAT

Jeu : Martin BURAUD, Florian LASNE, Louise BOUVET en alternance avec Anaïs PRAT

Régie et médiation : Nagi TARTAMELLA en alternance avec Laurent Prat

Production

Les Vertébrées

URNE OUT, c’est quoi ?

C’est une pièce de théâtre contemporain dont le point de départ est le constat de l’abstention grandissante lors des élections en France ces dernières années.

La démocratie ?

URNE OUT, c’est pour qui ?

Le spectacle s’adresse aux élèves de collège de niveau 4e et 3e et aux lycéens, y compris ceux de niveau bac + (BTS et classes préparatoires aux grandes écoles).

URNE OUT, qu’est-ce que ça raconte ?

Dans un monde où le droit de vote a été aboli depuis 50 ans car les citoyens n’allaient plus voter, le gouvernement en place organise une tournée de commémoration de cette abolition. En réalité, menacés par des mouvements de révolte de la jeunesse, les membres du gouvernement ont mis au point cette tournée pour éteindre l’incendie avant l’embrasement.

URNE OUT, un petit extrait du texte ?

Steve MARTIN, chargé de mission au Ministère de l’Enseignement et de la Rééducation Nationale :

Plus sérieusement, sur ces archives sonores, on sent la grande fatigue des citoyens. Et quand on est un peu expert, on sent que la lassitude s’est emparée du corps électoral dans son ensemble, plongeant la population dans ce que nos historiens ont appelé le grand BURN-OUT démocratique. Heureusement, nous avons survécu à cette terrible épreuve en abolissant le droit de vote.

Pourquoi l’abstention augmente ?
Pourquoi la jeunesse déserte les urnes ?

« Je retiens que tout le monde doit et peut voter et que personne ne doit nous imposer son idéologie. »

élève de 3ème du Collège Marcelle Rivier de Beaumont-lès-Valence

Note d’intention

L’équipe artistique est partie du principe selon lequel lorsqu’une chose vient à disparaître elle se réveille à notre intérêt. En imaginant un monde où le droit de vote a été aboli, sa disparition vient susciter la curiosité et interroge le vide créé. L’envie de notre équipe est de questionner cet acte citoyen, ce rituel institutionnel, ce rendez-vous démocratique qu’est le vote. Plus philosophiquement, elle souhaite interroger le rôle du citoyen dans la vie de sa cité.

Cette création n’est ni une conférence didactique déguisée en spectacle ni une pièce de théâtre politique mais une performance immersive, ludique et poétique dans laquelle les spectateurs prennent part à la situation et au déroulement de la représentation.

Cette fiction pousse les spectateurs dans la nécessité de s’intéresser à la chose publique : il leur est demandé, avec humour, de s’impliquer, de questionner, de choisir, et même de voter pour sortir de cette fiction absurde.

Est-ce le signe d’une démocratie qui n’est pas assez représentative de la jeunesse
Est-ce un manque de sensibilisation des jeunes au système de démocratie représentative actuelle ?

URNE OUT et le jeu d’acteur

Le travail des acteurs est basé sur un jeu en proximité avec le public, plutôt réaliste. La mise en scène est construite sur la capacité des acteurs et actrices à rendre crédible et vivante cette fiction de départ et à embarquer le public dans une tornade de rebondissements dramaturgiques et philosophiques. Les situations absurdes qui finissent par envahir la scène-salle de classe rapprochent les acteurs de l’univers de Fabcaro.

Ne faut-il pas envisager d’autres formes d’engagement politique pour mieux vivre ensemble ?

L’équipe artistique

Laurent Prat

Formé au théâtre gestuel au Centre National des Arts du Cirque, il écrit, met en scène et joue depuis 1999 pour des compagnies de théâtre : Erectus, Monnaie de singe, Anno Vitale, Lardenois et Cie, Ensemble Carpe Diem… en France, et Main street theater et Luciole international theater à Houston aux Etats-Unis.

Il fonde sa compagnie Le Cri du Sonotone en 2004 avec laquelle il réalise une douzaine de créations.

Louise Bouvet

Formée au CNR de Toulon, elle poursuit sa formation théâtrale à l’École Claude Mathieu à Paris, et à Paris III Sorbonne Nouvelle. Diplômée d’une licence d’Études théâtrales, elle se forme ensuite avec Luis Jaime Cortez, Eric Blouet, Sébastien Bonnabel.

Depuis 2012, elle joue avec plusieurs compagnies : Cie Chouchenko, Cie À Pied d’œuvre, la compagnie du CCDM. En 2020, elle crée la Compagnie Baramine avec son solo Le combat de Rose, pour une boxeuse violoncelliste.

Martin Buraud

Formé au Studio-Théâtre du CRDC de Nantes à la fin des années 90, il joue sous la direction de Michel Liard pendant 5 ans, puis pendant 15 ans dans deux troupes : le Théâtre des Cerises (théâtre musical) et le Théâtre Pom’ (théâtre jeune public). Sur sa route, il croise notamment Mario Gonzalez en commedia dell’arte, Caroline Marcadé en danse contemporaine, et Oleg Koudriakov qui le forme au théâtre russe.

Il partage sa vie de comédien, de metteur en scène et de danseur entre la France et Israël.

Florian Lasne

Titulaire d’une licence en Arts du spectacle théâtral à Paris VIII et diplômé en Arts de la scène à l’École Teatranzartedrama (Turin), il joue depuis 2004 dans plusieurs compagnies de théâtre, de danse et de mime en France et en Italie. Entre autres avec Jean-Claude Penchenat, Cie Mangano-Massip, Stilema. Avec sa propre compagnie (Racines de Poche), il parcourt les rues et les espaces non-conventionnels. Avec l’association Cascina Macondo (Italie), il réalise des interventions artistiques auprès de jeunes de la maternelle au lycée, d’adultes, de personnes en situation de handicap et de prisonniers.

Anaïs Prat

Formé en Arts du spectacle à Paris VIII Diplômée d’une licence en Arts du spectacle et d’un master théâtre Européen, elle se forme à la commedia dell’arte, au clown, au théâtre d’improvisation et aux alexandrins.

Comédienne au sein de la compagnie La 6ème Cervicale, elle participe aux différentes créations collectives de cette troupe depuis 2011 : Les visites théâtralisées, Les Cirquonférences du NON et No Future.

En parallèle, elle travaille comme artiste intervenante auprès de publics en difficultés (enfants en échecs scolaire, femmes isolées en difficultés d’insertion, …).

Portrait de Nagi Tartamella

Nagi Tartamella

Titulaire d’une licence en Sciences de l’éducation à l’Université de Turin et d’un diplôme d’État pour l’enseignement de la danse contemporaine. Elle s’est formée à la danse afro-contemporaine, à la danse contemporaine et au théâtre entre l’Europe et l’Afrique, ainsi qu’en mise en scène et dramaturgie avec The Social and Community Theatre Centre of the University of Turin. Elle travaille dans le spectacle vivant avec la Cie Racines de Poche. Elle intervient en tant qu’artiste et formatrice dans de nombreux projets destinés aux enfants, adolescents, adultes, prisonniers, personnes en situation de handicap et personnes âgées.

« Je suis content de l’expérience vécue, cela m’a permis de voir en vrai ma seconde pièce de théâtre, j’ai trouvé ça ludique. »

« Avant tout je retiens que le droit de vote est extrêmement important et qu’il faut se battre pour les causes que l’on croit justes. »

 « Ce spectacle m’a fait réfléchir sur le vote et la démocratie, et surtout sur l’abstention des votes. Je retiens qu’il ne faut pas écouter les autres mais écouter plutôt son cœur. »

élèves de 3ème du Collège Marcelle Rivier de Beaumont-lès-Valence

LA TECHNIQUE

URNE OUT, comment ça se passe ?

Le spectacle se déroule intégralement dans une salle de classe, pendant un cours. Le cours commence tout à fait normalement, si ce n’est qu’une des comédiennes s’est introduite dans la classe : elle se présente comme une enseignante stagiaire. Au bout de 10 minutes, les deux autres comédiens entrent en classe et le spectacle commence.

Combien de temps dure URNE OUT ?

Le spectacle dure 55 minutes environ.

À la fin de URNE OUT

Un temps de médiation de trois quarts d’heure est proposé par l’équipe artistique, toujours dans la salle de classe, en lien avec les thématiques abordées par le spectacle : démocratie, notion de choix, rôle du citoyen dans la société, sexisme et discriminations, place du théâtre dans notre société, l’art au quotidien, etc. . .

URNE OUT, avec le pass culture ?

Pour organiser URNE OUT au sein de votre établissement scolaire, contactez-nous.

Le spectacle URNE OUT est éligible au Pass Culture.

Et après URNE OUT ?

Des pistes de travail sont proposées aux enseignants afin qu’ils puissent prolonger pédagogiquement les réflexions, débats, questions, notions et sujets suscités par la pièce de théâtre (cf. dossier pédagogique joint).

La fiche technique de URNE OUT :

– Une salle de classe ordinaire

– Une comédienne, deux comédiens et un médiateur (interface entre l’équipe et l’établissement et animateur du temps d’échange)

– Fourni par la compagnie : un ventilateur, une urne, un isoloir, une petite enceinte portative et beaucoup de sacs en plastique colorés.

« Je suis content de cette expérience car je ne m’y attendais vraiment pas et l’effet de surprise m’a beaucoup plu. »

« J’ai ressenti une envie de rébellion et de baston. »

élèves de 3ème du Collège Marcelle Rivier de Beaumont-lès-Valence

Médiation

Des références

Références bibliographiques non exhaustives

Extinction de vote ?, de Tristan Haute et Vincent Tiberj

La société qui vient, ouvrage collectif sous la direction de Didier Fassin

Ceux qui errent ne se trompent pas, pièce de Kevin Keiss

La lucidité, roman de l’écrivain portugais José Saramago

Texte Election, piège à con, de Jean-Paul Sartre (dans la revue Les Temps modernes en 1973)

Du contrat social de Jean-Jacques Rousseau

L’épreuve de James Dashner (et l’adaptation cinématographique Le Labyrinthe de Wes Ball)

CIEL, roman jeunesse de Johan Heliot en 4 tomes.

Sa Majesté des Mouches, de William Golding

Matin brun de Franck Pavloff

Films et séries

Die Welle (La vague), film allemand de Dennis Gansel

Squid Game, série coréenne de Hwang Dong-hyeok

Serviteur du peuple, série ukrainienne de Oleksi Kiriouchtchenko

Contacts

Les Vertébrées · 04 75 78 30 45

Aude Thierry · 06 22 03 24 38 · urne.out@lesvertebrees.fr

Financement

Les Vertébrées remercient chaleureusement

Les Zygomatyk pour l’accueil en résidence.

L’association Les Arts à Barb’ pour l’accueil en résidence.

La Ville de Barbières pour le prêt d’une urne.

La Médiathèque d’Etoile-sur-Rhône – le Patio  pour l’accueil d’une action de médiation : l’urne itinérante

La Ville du Bignon (44) pour le prêt d’une urne et le don d’enveloppes électorales.

Le Collège Marcelle Rivier de Beaumont-lès-Valence pour l’accueil d’un extrait du spectacle suivi d’une action de médiation.

L’Hicam de Montoison pour l’accueil en résidence.

Le Grand T, théâtre de Loire-Atlantique, pour le prêt d’un ventilateur pour la scénographie.

Le lycée Gabriel-Faure de Tournon, pour l’accueil en résidence.

Corto Le Perron, pour la recherche documentaire et l’aide à la rédaction du dossier pédagogique.

La MJC de St-Donat-sur-l’Herbasse, pour l’accueil en résidence.